Pères assomptionnistes d'origine alsacienne...

Ci-dessous quelques Pères d'origine alsacienne qui au sein de la Congrégation des Augustins de l'Assomption ont occupé ou occupent encore des fonctions importantes...

Le Père Marie-Bernard KIENTZ.

Ancien maître de novices...

Actuel responsable de la PROCURE Missionnaire de l'Assomption, avenue Denfert-Rochereau à PARIS 

Le Père Michel KUBLER

Ancien rédacteur en chef du journal LA CROIX

Responsable du Centre St Pierre et St André à BUCAREST en ROUMANIE 

 Le Père DENIS LEDOGAR.

Responsable de l'aumônerie catholique des hospices civils de STRASBOURG.

Auteur de nombreux ouvrages tels que :

"La tendresse pour tout bagage"

"Seul l'amour fracasse les tombeaux" 

"Contre vents et marées"

Le Père Bernard HOLZER

Le Père ANTONI André

est actuellement Directeur général de BAYARD PRESSE, après avoir été pendant plusieurs années Provincial de France.

Le Père Albert ROESCH fut missionnaire en Côte d'Ivoire et à Madagascar après avoir été d'abord professeur d'anglais à l'alumnat de Scherwiller puis au collège de Matzenheim. Il est actuellement à la communauté de l'orangerie à Strasbourg.

 

 

 

Le Père Albert ROESCH est né le 29 février 1936 à Scherwiller (Alsace, France), dans une fratrie de 6 frères et sœurs, trois d'entre eux deviendront religieux. En octobre 1954 il fait sa 1ère profession religieuse à Nozeroy avant d’entrer en 1956 à la faculté catholique de Lyon pour des études de philosophie. De 1957 à 59 il interrompt ses études pour faire son service militaire, d’abord en Allemagne puis en Algérie. A son retour d’Algérie il réintègre la faculté catholique de Lyon où il obtient en 1963 la licence en théologie. Il est ordonne prêtre à Lyon le 30 mars 1963.

De 1964 à 65 il fait un séjour en Angleterre et passe un diplôme à l’université de Cambridge, avant de reprendre en 1965 des études d’anglais à l’université de Strasbourg. En 1968 il obtient une licence en anglais.

En 1965 il est envoyé à l’alumnat de Scherwiller où il deviendra le premier prof d'anglais. Modernité oblige, les élèves n'auront donc plus à apprendre le grec ancien. 

De 1972 à 1977 le père Albert devient supérieur de l’alumnat de Scherwiller, il sera le dernier supérieur de cette école fondée en 1922 par le père Césaire Kayser, et que l’Assomption fermera définitivement en 1977. A la fin de cette même année il part pour la Côte d’Ivoire, rejoindre un collège assomptionniste dont il devient le supérieur et où il restera jusqu’en 1985. A l’issue de ces douze années de service en Afrique, il revient en Alsace pour 3 ans, et il est nommé curé des paroisses d’Achenheim et de Lingolsheim. En 1988, l’Assomption lui confie une nouvelle mission, prendre la direction de la communauté de Grand Bassam (Côte d’Ivoire), là il restera jusqu’en 1990. Il est ensuite envoyé en mission à Tuléar (Madagascar), où il restera jusqu’en juin 2008. Il y sera responsable de l’Aumônerie Catholique Universitaire de Toliara et formateur d’une bibliothèque pour les étudiants catholiques, protestants et musulmans.

Fatigué après ces longues années de mission en Afrique, il revient pour raison de santé en France en juin 2008, d’abord à la communauté assomptionniste de Vincennes, puis en 2012 à la communauté de l’orangerie à Strasbourg en Alsace, sa terre natale, où il continue d’excercer son ministère en tant que prêtre coopérateur des paroisses de St Bernard et de St Maurice… 

le 12 mai 2013, le père Albert fête son jubilé d'or sacerdotal... 

 

Le père Albert a fêté son jubilé d'or sacerdotal le 12 mai 2013 au mont Ste Odile en Alsace.
Article paru dans les DNA lors du retour de mission du Père Albert en 2008.
Bénédiction de la bibliothèque des étudiants à Madagascar;(1900-2008)
Sortie de messe à Vridi en Côte d'Ivoire (1977-1985 et 1988-1990)
Pélérinage à Rome des professeurs, conduit par le père Albert. (973, 1974, 1975 et 1976)
Une classe de Matzenheim où le père Albert était professeur d'anglais. (1972 à 1977)
Le père Albert à Scherwiller en 1966, lors d'une sortie en forêt...

Le Père Benoït GSCHWIND est actuellement Provincial de France.