Rencontre des Amis de l'Assomption à Scherwiller en novembre 2011

 

 

       Le 19 novembre dernier, Le père Alain SCHMITT et les membres de la communauté assomptionniste de l’Orangerie ont organisé à l’intention des amis de l’Assomption une rencontre à Scherwiller pour un temps de préparation spirituelle à l’Avent autour du thème : « Le Père d’Alzon aujourd’hui ». Une trentaine de personnes s’étaient déplacées pour l’occasion, parmi lesquelles des Anciens de l’alumnat de Scherwiller, des Fidèles de la paroisse St Bernard à Strasbourg, des membres de Notre-Dame du Salut ainsi que Martine et Bernard KLAEYELE, les deux alsaciens à être entrés en 2010 dans l’Alliance Laïcs-Religieux. La journée a débuté par un brillant exposé du Père Maurice LAURENT, ancien maître de novices en France et en Roumanie, et actuellement religieux à a communauté De Brousse de LYON, sur l’action du Père d’Alzon replacée dans le contexte historique de l’époque. Le Père Maurice a volontairement insisté sur le militantisme de la vocation du Père d’Alzon, son dévouement sans faille à la cause de l’Eglise qui continuait après la Révolution à être attaquée de toute part, et son souci constant de viser l’excellence tant au niveau de la formation de ses élèves que de leur information.

Après un repas convivial pris autour d’un excellent jambon en croûte et un plateau de desserts variés, la discussion de l’après midi a surtout porté sur la manière dont la spiritualité du Père d’Alzon pouvait continuer a être vivante dans le monde d’aujourd’hui. Il apparut clair que pour être présent et efficaces dans l’Eglise, les laïcs doivent se former pour être à la hauteur des exigences de notre temps. En conclusion le Père Maurice a montré que le message du Père d’Alzon était plus que jamais d’actualité, car, comme il l’avait fait en son temps alors que l’Eglise perdait de son influence, nous devons aujourd’hui, à une époque où la pratique chrétienne baisse fortement, revisiter les fondamentaux de la foi chrétienne et du message évangélique. Faire connaître Jésus, voilà un aspect de la spiritualité alzonienne qui doit être au cœur de notre action. « Adveniat regnum tuum » - « Que ton règne vienne ».

La rencontre s’acheva en fin d’après midi par une célébration eucharistique, mais avant que chacun ne rentre chez soi, une visite eut lieu de l’emplacement de l’ancien alumnat Ste Odile où se dresse maintenant un EPHAD pour une cinquantaine de personnes, et l’école maternelle du village…